Tourisme Côte-Nord

Sept-Îles

Sept-Îles
Tente Jaune

Municipalité de la Région Duplessis​

Sept-Îles (innu-aimun : Uashat mak Mani-utenam) est une ville de la municipalité régionale de comté de Sept-Rivières, dans la région administrative de la Côte-Nord, au Québec.

La ville de Sept-Îles se trouve juste au-dessus du 50e parallèle, sur le littoral nord du golfe du Saint-Laurent, approximativement à 230 km à l’est de Baie-Comeau. À la suite d’une fusion le 12 février 2003, la ville actuelle de Sept-Îles rassemble les anciennes municipalités de Gallix et de Moisie.

Le territoire de Sept-Îles s’étend le long des rivages de la baie des Sept-Îles, une profonde ouverture de 45 km2 à l’entrée de laquelle se dresse l’archipel des Sept-Îles. Parmi les nombreux cours d’eau qui sillonnent le territoire, on compte la rivière Sainte-Marguerite (à l’ouest) et la rivière Moisie (à l’est). Ces deux rivières traversent Sept-Îles depuis le nord et terminent leur course dans le golfe.

On retrouve plusieurs plages sablonneuses à Sept-Îles : plage de Gallix; plage de Val-Marguerite; plage Monaghan; plage Ferguson; plage Routhier; plage Lévesque, plage de Moisie, etc.

Les premiers humains à fréquenter le territoire de Sept-Îles sont les Innus, il y a environ 8 000 ans. La baie de Sept-Îles est alors désignée Uashat, « la grande baie ». Les Micmacs désignent quant à eux l’endroit « Chischedec », un nom ancestral de la rivière Moisie.

Les Innus y tiennent leur grand rassemblement d’été, moment de festivités, de commerce et de préparatifs pour le retour dans l’arrière-pays.

Le Regroupement Mamit Innuat (avec plus de 3 000 membres) tient, encore, son siège social dans la ville.

Finalement la bande Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam (avec plus de 4 500 membres) est basée à la réserve de Uashat, située à la limite ouest de Sept-Îles.

Poste de traite

Au xvie siècle, des pêcheurs européens mènent des expéditions de pêche sur le littoral de la Côte-Nord. C’est cependant à Jacques Cartier que l’on attribue officiellement la découverte de la baie, le 18 août 1535.

440px-Sept_Isles_1760_1686.PNG.png

Cartographie de Sept-Îles aux xviiieet xviie siècles

À partir des années 1650, les Français installent plusieurs postes de traite le long du littoral dans le cadre du commerce de la fourrure. Durant cette période, Sept-Îles se trouve à l’intérieur du Domaine du roy, un espace interdit au peuplement et réservé au commerce. Le 7 juin 1651, le père jésuite Jean de Quen y célèbre une première messe. Il fonde alors la mission de l’Ange Gardien. Dix ans plus tard, le commerçant François Bissot installe à cet endroit le poste de Sept-Îles. Son exploitation débute vers 1676. Louis Jolliet installe un autre poste à l’embouchure de la rivière Moisie en 1679. De la Première Guerre intercoloniale jusqu’à la Guerre de la Conquête, les Britanniques détruisent le poste à quelques reprises. Il est cependant reconstruit en 1761. Sous le Régime britannique, il est la possession de la Compagnie du Nord-Ouest, de 1802 à 1821, puis de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Source Wikipédia