Tourisme Côte-Nord

Tourisme Côte-Nord

Partez à la découverte de la Côte-Nord / Duplessis - Manicouagan

PROFITEZ DE LA CÔTE-NORD - Duplessis / Manicouagan

Visitez les 2 belles régions de la Côte-Nord Duplessis et Manicouagan.

Tourisme Côte-Nord – Duplessis

 

La région de Duplessis englobe la partie est de la région administrative de la Côte-Nord (la partie ouest se nommant Manicouagan) et les agglomérations les plus connues sont Sept-Îles, Port-Cartier et Havre- Saint-Pierre.

 

Le dernier village possédant un lien routier avec le reste du Québec sur le Saint-Laurent est Natashquan. Le territoire englobe les MRC de Sept- Rivières (Sept-Îles), la Minganie (Havre-Saint-Pierre), Caniapiscau (Schefferville) et la Basse-Côte-Nord (Blanc-Sablon). La particularité de cette région est la petitesse et l’authenticité de ses villages pour la plupart maritimes et les beautés des paysages aux abords du Leuve Saint- Laurent, dont les « pots-de-Leurs », ces rochers sculptés par les marées. Plusieurs communautés amérindiennes peuplent la région dont les réserves d’Uashat (près de Sept-Îles) de Matimekosh (près de Schefferville et de La Romaine (basse Côte-Nord). D’autres attraits touristiques, tels les baleines, les territoires de chasse encore vierges, les parcs nationaux et la Minganie donnent à cette région un attrait touristique créant un moteur économique essentiel pour la région. Source Wikipédia

Tourisme Côte-Nord  – Manicouagan

 

La région de Manicouagan, sur la Côte-Nord, au Québec, est un territoire qui longe le Leuve Saint-Laurent, bordé à l’ouest par la rivière Saguenay, à l’est par la municipalité de Pointe-des-Monts et au nord par le réservoir Manicouagan. Les agglomérations les plus connues de cette région sont Baie-Comeau, Forestville et Tadoussac.

 

Le territoire regroupe les MRC de Manicouagan (Baie-Comeau) et de La Haute-Côte-Nord (Forestville). Les principaux attraits touristiques sont les excursions aux baleines, les territoires de pêche sportive et de chasse et la visite des installations hydroélectriques d’Hydro-Québec. Source Wikipédia